Youtube Twitter LinkedIn Facebook
© Artema
4 février 2021

L’Indicateur Global Artema finit bien l’année

Présent dans toutes les machines de production et de construction, les professions du syndicat des industriels de la Mécatronique poursuivent la phase de rattrapage amorcée au 2ème trimestre 2020.

Décembre est globalement, un bon mois avec des facturations et un carnet qui remontent et frôlent la zone positive. Mais la meilleure nouvelle vient des perspectives à trois mois qui basculent en positif pour la première fois depuis septembre 2019 (courbe rouge).

L’hydraulique mobile et les fixations pour le bâtiment tirent toujours la tendance et sont accompagnées en décembre par les transmissions et automatismes pneumatiques qui réalisent un bon mois, meilleur que l’année dernière. Mais toutes les professions ne partagent pas cette phase de compensation et certaines terminent difficilement une année qui sera à oublier. Les professions d’Artema devraient terminer l’année en baisse de 10 à 25%.

De légères éclaircies dans certains secteurs comme les machines textile apparaissent. L’agroalimentaire, le machinisme agricole, et le médical restent solides. L’automobile - bien repartie au 4ème trimestre - manque de visibilité, et l’aéronautique vit une période très difficile sauf pour les activités hélicoptère et défense.

Dans le contexte d’incertitude sanitaire qui prédomine, se juxtapose une nouvelle source de tensions qui assombrit l’horizon des premiers mois de 2021 : une inquiétude générale se dessine de plus en plus nettement avec les problèmes d’approvisionnement et de prix des matières premières. Ce ne sont pas seulement les métaux, l’acier mais également la plasturgie et certains polymères qui sont impactés avec selon les cas des hausses brutales de prix, des reports et des délais qui s’allongent voire des annulations de commandes, souvent sans explications des acteurs concernés. Dans cette spirale se greffent également des soucis dans le transport de fret maritime avec la flambée des prix et la pénurie des conteneurs au départ de l’Asie.

Avec la réserve des évolutions imprévisibles de la crise sanitaire, l’année 2021 est attendue globalement en croissance autour de 5% pour les professions d’Artema.

A télécharger

CP_Artema_conjoncture_economique_T4_2020.pdf

Sur le même sujet...