Youtube Twitter LinkedIn Facebook
13 septembre 2022

Note de conjoncture - Septembre 2022

L’évolution de l’activité du premier semestre 2022 se traduit par une croissance des facturations qui reste significative en valeur. Le marché intérieur et les exportations soutiennent la production des industries mécaniques, ceci pour chacun des quatre groupes professionnels. Avec une hausse de + 10,2 % pour le cumul des six premiers mois de 2022 par rapport à la même période de l’année précédente, le chiffre d’affaires des entreprises poursuit sa progression. Dans le même temps, le prix à la production des industries mécaniques croit de + 9,3 % au premier semestre 2022 alors que les hausses des prix des métaux à l’achat atteignent les + 52,9 % pour l’ensemble des produits sidérurgiques et les non ferreux. Selon les premières estimations du baromètre des industries mécaniques, la hausse des ventes devrait se poursuivre au troisième trimestre 2022 ; elle devrait se maintenir autour de + 11 % en glissement annuel.

Le chiffre d’affaires réalisé sur le marché intérieur a progressé de + 10,4 % en valeur au premier semestre 2022. Cette croissance provient d’un bon niveau d’activité enregistré avec tous les principaux secteurs clients de la mécanique à l’exception de l’automobile. Selon l’enquête mensuelle de conjoncture réalisée par la Fédération des Industries Mécaniques auprès de l’ensemble de ses professions membres, les niveaux de charge avec les principaux secteurs clients sont satisfaisants notamment dans les secteurs de la construction mécanique elle-même - à savoir les machines-outils, la robotique, les principales machines – mais aussi dans les autres secteurs comme l’industrie lourde, la filière construction, l’aéronautique, la chimie-parachimie et la pharmacie et les agroéquipements et agroalimentaire. La faiblesse de l’activité avec le secteur de l’automobile se poursuit.

Selon les douanes françaises, la hausse des exportations des industries mécaniques est de + 9,9 % au premier semestre 2022 par rapport à la même période de l’année précédente. L’augmentation des ventes à l’étranger est beaucoup plus importante avec les pays membres de l’Union Européenne qu’avec les pays tiers, soit respectivement + 12,5 % et + 6,7 %. La hausse des exportations vers l’Allemagne, premier client de la mécanique française, est de + 4,7 % au premier semestre 2022 alors qu’elle atteint + 20,3 % avec l’Italie et + 8,2 % avec l’Espagne. Quant aux expéditions vers les pays tiers, la hausse globale a été limitée par le recul des livraisons vers la Chine (- 14,8 %), la Russie (- 27,5 %), l’Ukraine (- 38 %), la Norvège (- 7,6 %) et l’Algérie (- 14,4 %), les ventes étant en progression à destination des Etats-Unis (+ 20,3 %) et du Royaume-Uni (+ 9,9 %).

Equipements de production et équipements mécaniques

La hausse des facturations en valeur des entreprises s’intensifie durant le premier semestre 2022, + 7,4 % au premier trimestre et + 9,4 % au deuxième trimestre 2022, soit + 8,4 % au total. Cette accélération est en phase avec l’évolution de la formation brute du capital fixe en France. Selon l’Insee, la croissance de la FBCF reste assez soutenue au deuxième trimestre 2022. Les matériels de manutention, les machines pour les industries du papier et du carton, le machinisme agricole et les machines-outils restent en tête de liste des meilleures ventes au premier semestre 2022. Par ailleurs, le dynamisme s’amplifie pour les machines pour l’industrie agro-alimentaire, les équipements pour la métallurgie et les machines d’imprimerie. En outre, les ventes d’équipements aérauliques et frigorifiques industriels se maintiennent à un niveau relativement élevé. Les opinions des chefs d’entreprise sur le volume de leur carnet de commandes restent favorables surtout pour celles liées au marché intérieur, le carnet étant considéré comme bien garni ; les perspectives personnelles favorables des industriels devraient se traduire par une poursuite de l’augmentation de la production à court terme.

Composants et sous-ensembles intégrés

Les ventes totales de composants et sous-ensembles intégrés augmentent de + 9,2 % en valeur au cours des six premiers mois de 2022. La hausse des facturations de fabrication d'engrenages et d'organes mécaniques de transmission, d'équipements hydraulique et pneumatique et d’articles de robinetterie a plus que compensé la baisse des ventes de moteurs, de turbines, de pompes et compresseurs. Par ailleurs, les opinions des industriels sur leurs carnets globaux et étrangers se sont dégradées. Parallèlement, les stocks de produits finis augment depuis le mois de mai 2022. Les perspectives d’activité des industriels se sont assombries légèrement pour les prochains mois.

Pièces mécaniques issues de la sous-traitance

L’activité des entreprises reste dynamique. Le chiffre d’affaires de la branche progresse de + 15,9 % en valeur durant la première partie de 2022 comparativement à la même période de l’année précédente. C’est la hausse la plus forte enregistrée par les constructeurs mécaniciens au premier semestre 2022. Les principaux secteurs profitent de cette augmentation, notamment la fonderie (+ 20 %), le découpage-emboutissage (+ 19,5 %), la forge, l’estampage et le matriçage (+ 16,7 %), le traitement et revêtement des métaux (+ 11,6 %) et la mécanique industrielle (+ 14,4 %). Les carnets de commandes globaux sont normalement garnis selon les constructeurs ; l’amélioration des prises d’ordre à l’étranger s’équilibre avec l’hésitation de la demande enregistrée sur le marché intérieur, hésitation liée au secteur de l’automobile. La hausse de l’activité devrait être limitée au cours des prochains mois.

Produits de grande consommation

La progression du chiffre d’affaires est estimée à + 11 % en valeur pour les six premiers mois de 2022. Toutes les catégories de produits profitent de la croissance de l’activité. L’augmentation la plus forte est enregistrée par la fabrication de coutellerie (+ 16,7 %). Avec une hausse des facturations de + 12,9 % au premier trimestre 2022, l’activité du secteur continue de croitre au deuxième trimestre (+ 9,2 %). Les perspectives des industriels restent positives pour les prochains mois malgré une décélération de la demande sur le marché intérieur.  L’activité devrait ainsi poursuivre légèrement sa croissance.

Au total, l’activité des entreprises mécaniciennes continue de croitre au deuxième trimestre 2022. La croissance des facturations est à deux chiffres mais son contenu en prix est significativement élevé. La hausse de la demande sur le marché intérieur et à l’exportation se poursuit nonobstant les problèmes rencontrés par les entreprises en termes d’approvisionnement à savoir l’allongement des délais, la pénurie des matières, la flambée des prix des matières et de l’énergie et les difficultés à répercuter l’intégralité de la hausse des coûts.

A télécharger

Note de conjoncture IM - Septembre 2022.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...