Youtube Twitter LinkedIn Facebook
21 septembre 2021

Note de conjoncture - Septembre 2021

La conjoncture reste favorable. L’indicateur de climat des affaires se tasse mais se maintient à un niveau élevé. Ce tassement est dû aux services et au commerce de détail alors que la tendance positive se poursuit dans le bâtiment et dans l’industrie. Ainsi, l’activité des industries mécaniques progresse aux mois de juillet et août 2021 respectivement de + 10,3 % et + 15,4 % en glissement annuel selon le baromètre FIM. Les premières estimations correspondent à une poursuite de la croissance de la production de + 6,2 % au mois de septembre et + 8,5 % en octobre 2021.

Selon l’enquête mensuelle de conjoncture réalisée par la Fédération des Industries Mécaniques auprès de ses principales professions, l’activité et les commandes reçues poursuivent leur croissance. L’enquête mensuelle dans l’industrie du mois d’août de l’Insee confirme cette situation ; le climat des affaires atteint son niveau le plus élevé depuis trois ans. Le taux d’utilisation des capacités de production est proche de son niveau d’avant crise selon la dernière enquête de la Banque de France. Toutefois, ce taux diminue légèrement dans les secteurs des produits informatiques, électroniques et optiques, du bois, papier et imprimerie et des équipements électriques. Il baisse aussi dans l’automobile et l’industrie aéronautique. A l’inverse, le taux d’utilisation des capacités de production progresse dans l’industrie chimique et dans la branche des biens d’équipement. Quant aux dépenses d’investissement productif, un net redressement devrait être enregistré par l’ensemble de l’industrie manufacturière en 2021 (+ 10 % en données brutes selon l’enquête de juillet 2021 de l’Insee, soit + 7,6 % en données corrigées). Seules les entreprises du secteur des matériels de transport prévoient une baisse de leurs dépenses d’investissement en 2021 (- 3,6 % en données corrigées, dont – 15 % dans l’automobile). La hausse prévue des dépenses d’investissement est de + 6,1 % dans l’Industrie agroalimentaire, + 22 % dans le secteur des biens d’équipement et + 9 % pour le reste de l’industrie. Toutes ces progressions devraient favoriser le développement du marché intérieur de la mécanique.   

Parallèlement, la croissance des exportations atteint + 16,2 % durant les sept premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente selon les douanes françaises. Les expéditions vers les pays membres de l’Union européenne ont progressé de + 21,3 % contre une augmentation de + 10,5 % vers les marchés tiers. La hausse des ventes sur le marché allemand, premier marché de la mécanique française à l’exportation, atteint + 16,7 %. Les livraisons sur les marchés italien, espagnol, hollandais, polonais et belge réalisent un bond, respectivement de + 27,5 %, + 21,6 %, + 25,8 %, + 24,7 % et + 19,8 %. La hausse des exportations vers les Etats-Unis est de + 12 % durant les sept premiers mois de 2021. Les perspectives des mécaniciens restent favorables à l’exportation pour les mois à venir.

Equipements de production et équipements mécaniques

Les facturations totales du secteur augmentent de + 14,6 % durant les sept premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente. L’activité réalise un bond significatif pour la fabrication de machines pour les industries textiles, les équipements pour la construction, le machinisme agricole, les matériels de levage et de manutention, les machines pour la métallurgie et les machines-outils. Le chiffre d’affaires progresse aussi pour les autres catégories d’équipement, notamment pour les équipements d’emballage, de conditionnement et de pesage, les machines pour l’industrie agroalimentaire, les machines pour les industries du papier et du carton, les équipements aérauliques et frigorifiques industriels. Après une détente au mois de juillet 2021, les perspectives des chefs d’entreprise se redressent au mois d’août 2021. Cette orientation favorable est liée à l’augmentation des prises d’ordres à l’étranger. La croissance de l’activité devrait se poursuivre à court terme. Parallèlement, la hausse des prix des matières premières s’accentue davantage au mois de juillet 2021 selon les indices Mecastar élaborés par la FIM.

Composants et sous-ensembles intégrés

L’activité du secteur continue de croître. Les ventes totales progressent + 14,7 % durant les sept premiers de 2021. Toutes les catégories de matériels profitent de cette conjoncture favorable. Les hausses des ventes les plus élevées sont enregistrées par les pompes et les compresseurs, la fabrication d’articles de robinetterie ainsi que la fabrication d’engrenages et d’organes mécaniques de transmission. La progression reste moyenne pour les équipements hydrauliques et pneumatiques. Les chefs d’entreprise considèrent que le niveau des stocks de produits finis est normal ; le solde d’opinion sur les carnets de commandes étrangers est en légère dégradation. Les industriels restent toutefois optimistes sur l’évolution de l’activité au cours des prochains mois.

Pièces mécaniques issues de la sous-traitance

La conjoncture reste favorable pour le secteur de la sous-traitance mécanique. La hausse des ventes enregistrée au cours des sept premiers mois de 2021 atteint + 18,8 % en glissement annuel. Avec un bond du chiffre d’affaires de + 32,6 %, le découpage-emboutissage enregistre la croissance la plus forte. L’augmentation des facturations atteint + 27,6 % pour le décolletage et + 20,5 % pour la fonderie. Les ventes totales progressent de + 16,8 % pour le traitement et revêtement des métaux. Les opinions des industriels sur les carnets étrangers continuent de s’améliorer ; les perspectives personnelles de production sont favorables pour les prochains mois.

Produits de grande consommation

Avec une hausse des facturations de + 23,3 % durant les sept premiers mois de 2021, le secteur des produits de grande consommation enregistre la hausse la plus élevée. Toutes les branches d’activité profitent de cette amélioration malgré une pause des livraisons enregistrée au mois d’août 2021. Les opinions des industriels sur la demande intérieure et sur les carnets étrangers continuent de se redresser. L’activité devrait poursuivre sa croissance à court terme.

Au total, après les fortes progressions des facturations du premier semestre 2021, dues en partie à un effet de base, la croissance de l’activité des industries mécaniques se poursuit et tend à se normaliser. Les opinions des industriels sur les carnets de commandes continuent de s’améliorer. La production devrait poursuivre sa tendance haussière au cours des prochains mois.

A télécharger

Note de conjoncture IM - Septembre 2021.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...