Youtube Twitter LinkedIn Facebook
25 septembre 2019

La croissance de la production des industries mécaniques décélère en septembre

Progressivement, la décélération de la croissance de la production des industries mécaniques apparaît dans les chiffres. Selon le baromètre des industries mécaniques, la hausse de l’activité est de + 1,8 % au troisième trimestre 2019 contre + 2,3 % et + 2,6 % aux premier et deuxième trimestres 2019. Cette décélération devrait se poursuivre au mois d’octobre 2019, la hausse prévue étant de + 1.6 % par rapport à octobre 2018. Toutefois, selon l’enquête mensuelle d’activité réalisée par la Fédération des industries mécaniques auprès de ses principales professions, le volume des ventes se maintient à la fois sur le marché intérieur et à l’exportation. Le carnet de commandes reste normalement garni bien que quelques professions signalent une baisse des prises de commandes.

Le climat des affaires reste stable en France au mois d’août 2019 selon l’enquête Insee avec une légère amélioration pour l’industrie manufacturière, une stabilisation dans le bâtiment et un recul dans le commerce de détail. Une analyse par secteur fait apparaître une amélioration de la conjoncture dans l’industrie agroalimentaire. Les soldes d’opinion des industriels sur les carnets de commandes sont à la base de cette amélioration. A l’inverse, la situation se dégrade dans les branches des produits informatiques, électroniques et des équipements électroniques. La conjoncture se stabilise dans les matériels de transport alors que le climat progresse légèrement dans l’industrie automobile. Quant au reste de l‘industrie manufacturière, la tendance est haussière dans la métallurgie et autres produits métalliques, la chimie et le bois-papier-imprimerie. Le climat se dégrade dans le caoutchouc-plasturgie et l’habillement-textile. Le développement du marché intérieur s’est accompagné d’une hausse des importations en produits mécaniques de + 5,5 % durant les sept premiers mois de 2019. La demande intérieure devrait se maintenir au cours des prochains mois selon les mécaniciens. Cette prévision est en phase avec les derniers résultats de l’enquête investissement Insee. La hausse des investissements productifs en France devrait atteindre + 6 % en valeur et en données brutes pour l’ensemble de l’année 2019.

Les exportations de la mécanique française continuent de progresser (+ 2,9 % de janvier à juillet 2019 par rapport à la même période de l’année précédente). Les ventes progressent beaucoup plus vite vers les pays tiers que vers l’ensemble des pays membres de l’Union européenne, soit respectivement + 4,3 % et + 1,7 %.  Les livraisons augmentent vers l’Allemagne (+ 2,2 %) et les Etats-Unis (+ 15,3 %) alors qu’elles se contractent vers certains pays clients comme la Belgique (- 3,2 %) et la Chine (- 7,1 %).

Secteur de la transformation

L’activité du secteur de la transformation des métaux progresse de + 1,6 % durant le premier semestre 2019 comparativement au premier semestre de l’année précédente. Les facturations de produits de chaudronnerie sont en hausse de + 2,8 % contre + 6 % pour la construction métallique ; le chiffre d’affaires croît de + 1,2 % pour les articles ménagers et les articles métalliques. A l’inverse, les facturations de la branche sous-traitance sont en légère baisse (- 1,3 %). Ce recul est lié à la diminution des facturations dans les branches de la forge et du décolletage. Les industriels du secteur de la transformation des métaux ne prévoient pas un ralentissement de leur activité à court terme malgré la dégradation de leurs opinions sur l’évolution de la demande intérieure.

Secteur de l’équipement

La hausse de la production est de + 4,5 % au cours du premier semestre 2019 en glissement annuel. Les ventes totales de composants augmentent de + 3,6 %. L’accroissement des facturations de moteurs, de turbines, de robinetterie, d’équipements hydrauliques et pneumatiques a compensé le recul enregistré par les autres catégories de matériels. La croissance du secteur des machines d’usage général atteint + 7 % au premier semestre 2019. Toutes les catégories d’équipements de cette famille de matériels profitent de cette amélioration. Les hausses les plus fortes sont enregistrées par les matériels de levage et de manutention ainsi que par les fours et bruleurs industriels. La progression des facturations est toujours au rendez-vous pour le machinisme agricole et les machines-outils. C’est la demande intérieure qui explique surtout la hausse du machinisme agricole alors qu’à l’inverse, c’est la croissance des exportations qui favorise les ventes de machines-outils. Quant aux équipements spécifiques, le chiffre d’affaires global est en léger recul du fait des machines pour les industries textiles, le travail du caoutchouc ou des plastiques et d’imprimerie. Les perspectives à court terme des fabricants de biens d’équipement mécaniques se dégradent. Cette tendance s’explique par une détérioration du solde d’opinions sur la demande étrangère.

Secteur de la précision

La croissance de l’activité se poursuit. Les ventes de matériel médico-chirurgical progressent de + 3,8 % au premier semestre 2019 en glissement annuel ; la branche équipements de mesure enregistre un bond des facturations de + 8,8 %. A l’inverse, les ventes totales se stabilisent pour les matériels d’optique et de lunetterie. Les perspectives à court terme des industriels sont favorables.

La production des industries mécaniques continue de croître, mais l’ampleur de la croissance diminue d’un mois sur l’autre, du fait d’un effritement de la prise d’ordre en provenance des pays membres de l’Union européenne.

A télécharger

Note de conjoncture IM Septembre 2019.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...