Youtube Twitter LinkedIn Facebook
23 octobre 2019

Note de conjoncture - Octobre 2019

L’augmentation de la production, qui marquait une tendance à décélérer ces derniers mois, a fait preuve d’un maintien du fait en grande partie des livraisons sur le marché intérieur. La hausse de l’activité totale est estimée à + 2,3 % au mois de septembre 2019 par rapport au même mois de l’année précédente selon le baromètre des industries mécaniques. Même si l’activité passée résiste, il est à noter que la faiblesse des prises d’ordres à l’étranger réduit significativement le volume du carnet de commandes des entreprises mécaniciennes.

Le climat des affaires progresse légèrement en France au mois de septembre 2019 selon l’enquête Insee avec une amélioration dans le commerce de détail, dans le service et dans le bâtiment. A l’inverse, la situation fléchit dans l’industrie manufacturière et dans le commerce de gros. Une analyse par secteur fait apparaître une détérioration de la conjoncture dans l’industrie agroalimentaire après le rebond du mois d’août. Malgré cette situation, les soldes d’opinion des industriels sur leurs carnets de commandes globaux s’améliorent. Le climat rebondit significativement dans la branche des produits informatiques, électroniques et optiques alors que les branches des équipements électriques enregistrent la tendance inverse. La conjoncture s’améliore dans les matériels de transport et plus particulièrement dans l’industrie automobile. La tendance est haussière dans la chimie. En outre, le climat se dégrade dans le caoutchouc-plasturgie, l’habillement-textile et la métallurgie. Dans ce contexte général relativement favorable, le redressement du marché intérieur a permis aux importations de croître de + 4,9 % durant les huit premiers mois de 2019. La croissance de la demande intérieure devrait se maintenir au cours des prochains mois mais son ampleur commence à faiblir d’un mois sur l’autre traduisant, là aussi, un ralentissement des prises d’ordres. 

Du côté des exportations, la hausse n’est plus que de + 2,2 % durant les huit premiers mois de 2019 (contre + 2,9 % de janvier à juillet 2019). Les ventes augmentent beaucoup plus vite vers les pays tiers que vers l’ensemble des pays membres de l’Union européenne, soit respectivement + 3,7 % et + 0,8 %.  Les livraisons croissent vers l’Italie (+ 2,3 %), l’Allemagne (+ 0,7 %), les Etats-Unis (+ 14,2 %) et le Canada (+ 10,8 %) alors qu’elles se contractent vers certains pays clients comme la Russie (- 3,6 %) et la Chine (- 6,7 %). Le ralentissement marqué des commandes étrangères touche aussi bien le secteur de la transformation des métaux que le secteur des biens d’équipement. La plupart des marchés européens décélèrent. A court terme, seuls les marchés tiers pourraient croître.       

Secteur de la transformation

L’activité du secteur de la transformation des métaux progresse de + 1,9 % durant les sept premiers mois de 2019 comparativement à la même période de l’année précédente. La hausse la plus forte est enregistrée par la construction métallique (+ 6,5 %) ; les ventes de cette branche sont surtout favorisées par la croissance du Btp. La hausse des facturations de produits de chaudronnerie se maintient à + 2,8 % durant les sept premiers mois de 2019. Le chiffre d’affaires d’articles ménagers et d’articles métalliques augmentent de + 2 % dans le même temps. A l’inverse, les facturations de la branche sous-traitance sont en légère baisse (- 1,3 %). Ce recul est lié à la diminution des facturations dans les branches de la forge et du décolletage alors que les ventes sont en progression pour la mécanique industrielle. Les industriels du secteur de la transformation des métaux anticipent un ralentissement de leur activité à court terme ; la dégradation de leurs opinions sur l’évolution de la demande globale - étrangère et sur le marché intérieur - est à la base de ces perspectives.

Secteur de l’équipement

La hausse de la production est de + 4,2 % durant les sept premiers mois de 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. Les ventes totales de composants augmentent de + 3 %. La hausse des facturations de moteurs, de turbines et de robinetterie a plus que compensé la baisse des ventes d’autres catégories de composants. La croissance du secteur des machines d’usage général atteint + 6,7 % durant les sept premiers mois de 2019. Toutes les catégories d’équipements de cette famille de matériels profitent de cette augmentation, à l’exception des matériels d’emballage qui enregistrent une baisse du chiffre d’affaires. Les matériels de levage et de manutention ainsi que les fours et brûleurs industriels enregistrent une croissance à deux chiffres. La hausse des facturations se poursuit pour le machinisme agricole et les machines-outils. C’est la demande intérieure qui explique surtout la hausse du machinisme agricole alors qu’à l’inverse, c’est la croissance des exportations qui favorise les ventes de machines-outils. Quant aux équipements spécifiques, le chiffre d’affaires global est en recul du fait des machines pour les industries textiles, le travail du caoutchouc ou des plastiques et d’imprimerie. Les perspectives à court terme des fabricants de biens d’équipement mécaniques sont moins bonnes qu’au début de cette année. Cette tendance s’explique par une détérioration régulière du solde d’opinions sur la demande étrangère.

Secteur de la précision

La croissance de l’activité se poursuit. Les ventes de matériel médico-chirurgical progressent de + 4,8 % durant les sept premiers mois de 2019 en glissement annuel ; la branche équipements de mesure enregistre un bond des facturations de + 9,3 %. Par ailleurs, les ventes totales sont en très légère hausse pour les matériels d’optique et de lunetterie. Cette famille d’équipements enregistre la hausse des exportations la plus importante durant les sept premiers mois de 2019 (+ 10,4 %). Les perspectives à court terme des industriels sont favorables.

L’activité des entreprises mécaniciennes continue d’évoluer sur une tendance haussière malgré le ralentissement des prises d’ordres plus marqué à l’exportation que sur le marché domestique.

A télécharger

Note de conjoncture IM - Octobre 2019.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...