Youtube Twitter LinkedIn Facebook
29 juillet 2021

Note de conjoncture - Juillet 2021

L’environnement économique s’est nettement amélioré au mois de juin 2021. L’activité reste bien orientée à la fois dans l’industrie, dans la construction et dans les services ; le climat des affaires est en progression régulière depuis fin 2020. Cette conjoncture favorable s’est traduite par une augmentation de la production des industries mécaniques. Selon le baromètre FIM, l’activité mécanicienne a crû de + 23,4 % au mois de juin 2021 en glissement annuel, soit une hausse de + 19,3 % pour la première partie de 2021 (- 4,6 % par rapport au premier semestre 2019). Les premières estimations du baromètre font apparaître un glissement annuel voisin de + 20 % pour juillet-août 2021.

D’après l’enquête mensuelle de conjoncture réalisée par la Fédération des Industries mécaniques auprès de ses principales professions, les commandes reçues en France progressent correctement. Le niveau d’activité est considéré par les industries mécaniques comme fort ou stable dans la plupart des secteurs clients. C’est le cas notamment dans la construction mécanique elle-même, dans l’industrie lourde (la sidérurgie, les mines et carrières), dans la filière construction et dans l’industrie agroalimentaire. Un niveau d’activité considéré comme normal est observé dans la construction électrique, électronique et informatique, dans les secteurs de la production d’énergie (Oil&gaz, nucléaire, thermique et énergies renouvelables) ainsi que dans le secteur automobile et le secteur de la restauration. A l’inverse, le niveau d’activité est considéré comme faible dans l’aéronautique et autres moyens de transport et dans le reste de l’industrie. La reprise de la demande sur le marché intérieur a engendré une hausse des livraisons des constructeurs et une augmentation des importations (+ 22,1 % en glissement annuel pour les cinq premiers mois de l’année 2021 selon les douanes françaises).

Côté exportations, les expéditions ont progressé de +18,7 % durant les cinq premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse est deux fois plus importante vers les pays membres de l’Union européenne (+ 25,5 %) que vers les marchés tiers (+ 11,1 %). L’Allemagne reste de loin le premier pays client de la mécanique française, l’augmentation des livraisons étant de + 20, 1 % sur ce marché.  Avec une progression des exportations de + 12 % vers les Etats-Unis, ce marché occupe la deuxième place dans la liste des principaux pays destinataires des exportations. Les perspectives de demande étrangère sont bien orientées pour les prochains mois. Selon l’enquête de conjoncture FIM, les hausses des commandes enregistrées par les entreprises mécaniciennes au titre des exportations directes hors échanges intragroupes au premier semestre 2021 varient entre + 5 % et + 10 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Equipements de production et équipements mécaniques

Tirées par les dépenses d’investissements des secteurs clients, à la fois en France et à l’étranger, les facturations totales progressent de + 15,1 % durant les quatre premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente. Les hausses les plus importantes sont enregistrées par le machinisme agricole, les matériels pour la construction, les matériels aérauliques et frigorifiques ainsi que les matériels textiles. Des variations exceptionnelles des livraisons ont été enregistrées au mois d’avril 2021 en glissement annuel du fait d’une combinaison entre un accroissement significatif des prises de commandes au cours des mois précédents et un effet de niveau correspondant au creux enregistré en avril 2020. C’est le cas notamment pour les matériels de levage et de manutention, les équipements d’emballage, de conditionnement et de pesage et pour certaines machines-outils. L’accroissement de volume des carnets est assuré par la progression de la demande intérieure et de la demande étrangère. Les perspectives des chefs d’entreprise sont orientées à la hausse pour les prochains mois. La croissance de l’activité devrait se poursuivre et s’intensifier à court terme malgré les difficultés rencontrées par les entreprises du côté des matières premières.

Composants et sous-ensembles intégrés

Evoluant en parallèle avec les équipements de production, le secteur des composants enregistre une hausse du chiffre d’affaires de + 13,6 % au cours des quatre premiers mois de 2021. Toutes les catégories de matériels profitent de cette embellie à l’exception de la fabrication de générateur de vapeur qui enregistrent encore un léger retrait en glissement annuel. La fabrication de pompes et de compresseurs, la fabrication d’engrenages et d’organes mécaniques de transmissions ont réalisé des bonds exceptionnels au mois d’avril 2021. Selon les chefs d’entreprise enquêtés au mois de juin 2021 : les stocks de produits finis se stabilisent et la demande étrangère se redresse même si le niveau est encore considéré comme insuffisant. Les perspectives personnelles de production continuent de s’améliorer. La croissance de l’activité devrait être encore au rendez-vous au cours des prochains mois.

Pièces mécaniques issues de la sous-traitance

La hausse des ventes enregistrée au mois de mars 2021 (+ 29,2 %) a plus que doublé en avril 2021 (+ 67,1 %) et efface ainsi les variations négatives enregistrées au début de l’année. Les facturations totales progressent de + 13 % pour les quatre premiers mois cumulés. Si les facturations se stabilisent pour la mécanique industrielle, à l’inverse la progression du chiffre d’affaires est bien soutenue pour la fonderie, la forge, l’estampage et le matriçage, le découpage-emboutissage, le décolletage ainsi que le traitement et revêtement des métaux. Les opinions des industriels sur les carnets étrangers sont redevenues favorables bien que celles de la demande totale restent encore dans le périmètre négatif.

Produits de grande consommation

Enregistrant la plus forte augmentation des livraisons durant les quatre premiers mois de 2021, le secteur des produits de grande consommation continue sa croissance. Amplifié par un effet de base, l’accroissement des facturations enregistré en mars 2021 a doublé au cours du mois suivant. Toutes les branches d’activité profitent de cette amélioration. Les opinions des industriels restent bien orientées. L’activité devrait continuer sa progression à court terme.

Au total, la reprise de l’activité des industries mécaniques s’amplifie au deuxième trimestre 2021. Les premières prévisions calculées par le baromètre FIM font apparaître des évolutions qui devraient être encore soutenues au mois de juillet-août 2021. L’amélioration des opinions des industriels conforte cette tendance haussière.

A télécharger

Note de conjoncture IM - Juillet 2021.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...