Youtube Twitter LinkedIn Facebook
7 avril 2021

Note de conjoncture - Mars 2021

L’activité a légèrement augmenté au mois de février 2021 selon le baromètre des industries mécaniques (+ 1,1 % comparé à la même période de l’année précédente). Amplifiée par un effet de base, correspondant aux creux de mars-avril 2020, la hausse de l’activité pourrait même atteindre + 12 % au cours du premier quadrimestre 2021 avec un bond très significatif au mois d’avril 2021.

Selon l’Insee, le climat des affaires dans l’industrie continue de s’améliorer légèrement. C’est surtout l’accroissement du volume des carnets de commandes qui explique cette amélioration, même si celui-ci est jugé encore insuffisant. Globalement, on assiste à un redressement dans toutes les branches de l’industrie. Cependant, l’amélioration profite beaucoup plus à l’industrie agroalimentaire qu’aux matériels de transport. La plupart des secteurs clients en France enregistrent une hausse de la production au mois de janvier 2021 en glissement annuel : + 3 % pour la fabrication de boissons, + 2,5 % pour l’industrie chimique, + 8,3 % pour les équipements électriques et + 6,2 % pour le bâtiment.

Côté investissement, les perspectives sont bien orientées en 2021 après le recul de – 13 % enregistré en 2020. Les hausses des dépenses d’investissement prévues en 2021 sont de + 9 % en valeur et en données brutes pour l’industrie agroalimentaire, l’industrie textile, l’industrie chimique et pharmaceutique et les industries métallurgiques. L’augmentation prévue est de + 3 % pour les matériels de transport alors qu’elle peut atteindre + 25 % en données brutes dans la fabrication de biens d’équipement. Les opinions des chefs d’entreprises mécaniciennes sur la demande intérieure continuent de se redresser.

Les statistiques définitives du commerce extérieur font apparaître une baisse des exportations de – 12 % en 2020 pour l’ensemble des produits mécaniques. Le recul est très prononcé au premier semestre 2020 : - 9,9 % au premier trimestre 2020, - 27,9 % au deuxième trimestre 2020, - 6,7 % au troisième trimestre 2020 et – 5,6 % au quatrième trimestre 2020. Environ 65 % des exportations ont été réalisées en Europe en 2020. Les expéditions diminuent de – 10,8 % vers l’Allemagne, - 8,7 % vers l’Italie, - 14 % vers l’Espagne, - 9,6 % vers la Belgique, – 7,5 % vers la Pologne et – 20,2 % vers le Royaume-Uni. Parallèlement, les exportations se contractent aussi vers les autres pays clients : - 19,2 % sur les Etats-Unis et – 2,5 % sur la Chine. Les opinions sur la demande étrangère s’améliorent même si le solde reste dans le territoire négatif.

Côté importations, le recul est de – 11,1 % pour l’ensemble de l’année 2020. Les achats diminuent en provenance des principaux pays fournisseurs : - 14,6 % en provenance de l’Allemagne, - 14,7 % en provenance de l’Italie, - 7,9 % en provenance de l’Espagne, - 10,3 % en provenance de la Belgique, - 13,4 % en provenance des Etats-Unis et – 18,6 % en provenance du Royaume-Uni. A l’inverse, les achats en provenance de la Chine ont progressé de + 2,9 % pour l’ensemble de l’année 2020.

Equipements de production et équipements mécaniques

Le recul de l’activité s’est traduit par une baisse des facturations de – 8,5 % en 2020. La diminution est très marquée pour les équipements de levage et de manutention, les machines-outils, les machines d’imprimerie. A l’inverse, le recul est relativement limité pour les équipements d’emballage, de conditionnement et de pesage, le machinisme agricole, les machines destinées à l’industrie agro-alimentaire et les matériels textiles. Il est à noter que la baisse a été très marquée au cours du premier semestre 2020. Par ailleurs, les ventes progressent au mois de décembre 2020 pour certains équipements : + 41,5 % pour les fours et les brûleurs industriels, + 10,5 % pour le machinisme agricole,
+ 6,8 % pour les machines-outils, + 39,5 % pour les équipements pour la métallurgie et + 25,3 % pour les machines pour la construction. Les opinions des industriels sur les carnets de commandes globaux et étrangers s’améliorent même si leur volume est jugé encore insuffisant. L’activité future des constructeurs de biens d’équipement mécaniques devrait se redresser au cours des prochains mois.

Composants et sous-ensembles intégrés

La baisse du chiffre d’affaires est de – 9,7 % en 2020 pour cette famille d’équipement. Les diminutions les plus fortes sont enregistrées par la fabrication d'engrenages et d'organes mécaniques de transmission, la fabrication d'équipements hydrauliques et pneumatiques et la fabrication d’articles de robinetterie. Le recul de la production reste limité pour les autres équipements, notamment pour les pompes et compresseurs. Parallèlement, on note une forte progression des livraisons de pompes et de compresseurs au mois de décembre 2020. L’amélioration des soldes d’opinions sur les carnets globaux et sur la demande étrangère se poursuit dans l’enquête de février 2021.

Pièces mécaniques issues de la sous-traitance

Le recul des facturations est de – 19,6 % en 2020 pour l’ensemble de ce secteur. Toutes les branches regroupées au sein de cette famille de matériels sont concernées par cette contraction : la fonderie, le décolletage, la forge, l’estampage et le matriçage, le découpage-emboutissage, la mécanique industrielle et le revêtement des métaux. Les opinions des industriels sur la demande étrangère continuent de se redresser dans l’enquête de février 2021 après une baisse régulière tout au long de l’année 2020.

Produits de grande consommation

Le recul des facturations est de – 7 % en 2020.  Cette diminution touche toutes les catégories de produits, notamment la fabrication de coutellerie et celle d’articles métalliques ménagers. Les opinions des fabricants continuent de s’améliorer dans l’enquête de février 2021.

L’année 2020 est marquée par une baisse de l’activité des industries mécaniques. Les opinions sur la demande étrangère et la demande intérieure s’améliorent au premier trimestre 2021 même si le volume du carnet de commandes est encore jugé insuffisant par les entreprises. Par ailleurs, un effet de niveau devrait amplifier la reprise de l’activité en 2021.

A télécharger

Note de conjoncture IM - Mars 2021.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...