Youtube Twitter LinkedIn Facebook
21 janvier 2022

Je fais confiance à la FIM : parole aux industriels

Comment notre Fédération participe-t-elle à la vie des industriels mécaniciens ? Elle leur apporte son expertise sur des sujets transverses à la profession, les met en relation avec des partenaires potentiels et elle est à leur porte-parole auprès des instances publiques.

Aujourd’hui, nous sommes fiers de donner la parole à ces industriels au travers la nouvelle série « Je fais confiance à la FIM ».

Dans cette première vidéo, la parole est donnée à trois industriels :

  • Pierre Marcel, Directeur général de Tournus Équipement (adhérent du SYNEG) associe les termes : disponibilité, compétences et non-commercial aux accompagnements de la FIM.

Tournus avait besoin d’acier pour fabriquer ses équipements pour les grandes cuisines mais le redémarrage tardif et la rigueur de la reprise non anticipée ont créé des pénuries et l’explosion des prix.

La réglementation européenne relative à l’importation d’acier est très contraignante pour les acheteurs mécaniciens. La FIM a donc aidé Tournus Équipement à s’y retrouver dans le « maquis des mesures anti-dumping » et àdécrypter des textes règlementaires pleins de chausse-trapes.

« Grâce à la FIM, nous avons pu trouver une solution face à un problème qui devenait vraiment critique pour le fonctionnement de notre entreprise » conclut Pierre Marcel.

  • Vinh Kok Quach, Directeur général d’AIF - Ateliers de l'Île de France (adhérent du SYMOP), décrit la FIM comme disponible, à l’écoute et efficace.

AIF a contacté la FIM pour l’alerter sur la perte de compétence et de savoir-faire dans l’usinage des outils coupants en France. AIF a le projet de créer un champion français de l’outil coupant et a besoin d’une intervention en capital.

Grâce à la FIM, AIF a pu rencontrer le Président du Fonds ACE Partners (fonds d’investissement aéronautique) et lui parler du danger des fermetures des usines en France ainsi que de l’impact néfaste possible sur l’industrie aéronautique.

 « Sans la FIM, AIF n’aurait jamais pu atteindre le fonds ACE pour ce projet »

  • Pour Benoit Hunet, Directeur général de MONTANIER (adhérent du SNCT), la FIM est réactive, experte et de bon conseil.

Comme beaucoup de PME, Montanier n’a pas de juriste dans son entreprise. Montanier contacte régulièrement la FIM pour l’aider et la conseiller sur la rédaction de contrats, d’avenants ou pour répondre aux appels d’offres, dans le souci de maintenir des relations équilibrées avec ses clients.

« La FIM a été très rapide ! En moins d’une semaine, j’avais toujours une réponse avec une explication verbale…L’aide de la FIM nous permet de discuter l’égal à égal avec tous nos clients et partenaires et nous permet également d’aboutir sur des solutions pérennes » dit-il.

Les témoignages concrets des industriels sur ce que la FIM leur a apporté est précieux et éclairant.

Rendez-vous chaque mois pour découvrir un nouveau témoignage… Restez à l’écoute !

Sur le même sujet...